Au théâtre… hier soir

C’est reparti sur des chapeaux de roues ! L’association du quartier des Tilleroyes avait invité hier soir la troupe des Zéclairés pour leur 10e représentation du Malade Imaginaire de Molière. Un très chouette moment de rire et de convivialité !

Le Malade Imaginaire de Molière, troupe des Zéclairés du ThéatreEnvie de Besançon, prochaine représentation le dimanche 3 juillet au Kursaal de Besançon à 14h30 dans le cadre des 4e Rencontres de Théâtre Amateur, 5 euros/personne.

Le 1802, toujours une valeur sûre

En ville pour la braderie, on s’est offert avec Anne une pause gourmande à la Brasserie du 1802 et c’est toujours très bien…

Mon coup de coeur ce fut l’entrée : Salade tiède de betteraves cuites en croûte de sel, mousse raifort, oeuf mollet.

Filet de canard, miel et épices, jus au xérès, navets et kumquats confits.

Pavlova aux fruits exotiques.

Le dessert choisi par Anne : Cheese Cake au citron sur biscuit aux pistaches.

Brasserie Le 1802, Place Granvelle, 25000 Besançon, 03 81 82 21 97.

Transmissions…

Au musée du Temps de Besançon, visite de l’exposition de photographies insolites sur les savoirs faire et la culture horlogère de l’arc jurassien (entre Suisse et Jura). La visite guidée est recommandée pour comprendre la démarche des artistes : Thomas Braset, Raphaël Dallaporta et Christophe Florian.

Ateliers… (Thomas Braset).

L’infiniment petit des matériaux,

et les techniques de précisions (Christophe Florian).

Le mouvement du temps (Raphaël Dallaporta).

Toujours un plaisir de retrouver le musée du Temps et son pendule de Foucault.

Et la vue sur les toits de Besançon.

Transmissions, l’immatériel photographié. En partenariat avec le musée international d’horlogerie de la Chaux de Fond en Suisse. Un patrimoine immatériel reconnu par l’UNESCO. Jusqu’au 7 novembre 2021 au Musée du Temps de Besançon.

Juliette Roche, la méconnue

Cette artiste du début du XXe siècle mêle dans son oeuvre de multiples influences. Elève des peintres Nabis, Maurice Denis et Paul Sérusier, elle se tourne ensuite vers le cubisme avec le thème des masques. Après-guerre, elle se lance dans une série de portraits.

Sur les Ramblas à Barcelone, 1916

Cet été, au musée de Besançon, près d’une centaine de ses oeuvres retraçant son parcours artistique sont exposées, provenant pour la plupart de la Fondation Albert Gleizes.

On reconnait son style à ses personnages très élancés et fluides représentés dans des scènes de divertissements : jardin public, piscine, patinoire, terrasse de café… Et à sa touche en relief très particulière.

Autoportrait, 1925

Juliette Roche, l’insolite, 1884-1980, Musée des Beaux-Arts & d’Archéologie de Besançon, jusqu’au 19 septembre 2021.

En 2022, l’exposition sera présentée aux Sables-d’Olonne et à Saint-Rémy-de-Provence.