Sénégal #3 : Street Art dans la Médina

A l’occasion de la Biennale d’Art de Dakar, L’association Yataal Art organise des visites guidées dans le quartier de la Médina pour découvrir les murs peints par les street’artistes sénégalais et notamment la célèbre figure de l’art brut Pape Diop. La Médina n’a rien à voir avec les quartiers que l’on peut visiter en Afrique du Nord. Les rues sont larges et espacées. Quartier populaire, son nom est lié à son ancienneté. Je vous invite à y « déambuler »…

Dans la boîte…

Nous voici à Nancy le temps d’un weekend, une ville que nous apprécions de plus en plus…

Sous la porte de la Craffe.

« Les ailes du désir » sur l’arc Hérié.

La place « Stan » face à l’opéra et devant le Musée des Beaux-Arts.

L’occasion de pouvoir enfin rentrer dans la boite à lumières de la plasticienne japonaise Yoyoi Kusama. Une belle expérience, on se croirait en apesanteur (Pièce avec une infinité de miroirs et lucioles sur l’eau, 2000).

Et de visiter les autres salles du Musée que nous n’avions pas pu faire en octobre faute de temps…

Le beau portrait de Colette Gervex par Henri Gervex en 1910.

Cette fois-ci, on a testé les chambres de L’hôtel Particulier. Tout près de la place Stanislas, au calme face au parc. Un lieu très agréable.

En septembre, prendre le temps…

Autour d’un joli bouquet…

En compagnie de Manga…

Observer chenille et araignée.

Au bord du Doubs, près de Vaire-Arcier…

Regarder atterrir les ULM.

Au presbytère de Remoray…

Contempler le papier peint du XIXe siècle découvert, il y a peu dans un excellent état. Il relate la vie de Joseph, le petit fils d’Abraham (Maison du Patrimoine de Remoray, visite sur demande ou à l’occasion des Journées du Patrimoine).

Apprécier la visite des simples dans le jardin de curé attenant.

Et forcément se retrouver au Musée du Temps, le temps d’une exposition…

Transmissions…

Au musée du Temps de Besançon, visite de l’exposition de photographies insolites sur les savoirs faire et la culture horlogère de l’arc jurassien (entre Suisse et Jura). La visite guidée est recommandée pour comprendre la démarche des artistes : Thomas Braset, Raphaël Dallaporta et Christophe Florian.

Ateliers… (Thomas Braset).

L’infiniment petit des matériaux,

et les techniques de précisions (Christophe Florian).

Le mouvement du temps (Raphaël Dallaporta).

Toujours un plaisir de retrouver le musée du Temps et son pendule de Foucault.

Et la vue sur les toits de Besançon.

Transmissions, l’immatériel photographié. En partenariat avec le musée international d’horlogerie de la Chaux de Fond en Suisse. Un patrimoine immatériel reconnu par l’UNESCO. Jusqu’au 7 novembre 2021 au Musée du Temps de Besançon.

Les trésors de Rosheim

Située au milieu des vignes sur une des routes du Mont-Sainte-Odile, Rosheim est indéniablement notre coup de coeur de ce petit séjour alsacien. Loin du tumulte touristique de sa célèbre voisine Obernai, cette petite ville se distingue par sa tranquillité et son patrimoine.

Son église romane renferme de nombreux trésors (chapiteaux sculptés de visages du XIIe siècle). Nous avons eu la chance d’y faire une visite guidée en solo.

A l’occasion du 23e Chemin d’art sacré en Alsace, Tania Gertz expose ses oeuvres sur les feuillages et la lumière. Le lieu s’y prête…

« L’oeil cherche la lumière, l’oeil cherche le regard, l’oeil cherche la vérité. » Tania Gertz

Fenêtre de la maison des Païens.

Avec ce puits à chaîne et ces géraniums, on retrouve l’Alsace traditionnelle.

Les trois portes de la rue principale.

Tout près de Rosheim, à Molsheim, admirez le beffroi de la maison Metzig (siège de la corporation des bouchers de la Renaissance) et les façades à pignons et volutes.

Juillet en pluie et en vert…

Au jardin, la pelouse n’a jamais été aussi verte.

La pluie fait le bonheur de l’arbre à papillon et des hortensias.

Les plantes envahissent les trottoirs du quartier.

Les moissons ont tout de même commencé.

A la source de la Loue, les chamois nous observent.

Dans le Haut, on prend « le temps de vivre » sous l’oeil de « la girafe » du lac Saint-Point.