Sénégal #5 : Bandia, portraits animaliers

Bandia est une réserve animalière de qualité qui a su préserver son environnement. Durant 2h, Mustapha, notre guide, nous fait découvrir avec passion ce territoire de 3500 ha. où les animaux vaquent en quasi liberté.

Portraits choisis (avec les méchants pour la fin…) : vous pouvez cliquer sur la mosaïque pour voir les photos de plus près.

Après la visite, non loin de Bandia, se trouve la belle plage de Popenguine où la baignade s’impose. C’est la seule plage de la petite Côte où se trouve une falaise.

A Bandia, on peut faire le safari avec sa propre voiture, il suffit d’avoir une place pour le guide.

Pour se restaurer, choisir « Le Balafon » à Popenguine pour sa belle terrasse en hauteur qui domine la plage et sa bonne cuisine.

Vous trouverez sur la plage des reproductions en bois des pintades à pois africaines. D’ailleurs, nous avons ramené « Gertrude » dans nos bagages…

En septembre, prendre le temps…

Autour d’un joli bouquet…

En compagnie de Manga…

Observer chenille et araignée.

Au bord du Doubs, près de Vaire-Arcier…

Regarder atterrir les ULM.

Au presbytère de Remoray…

Contempler le papier peint du XIXe siècle découvert, il y a peu dans un excellent état. Il relate la vie de Joseph, le petit fils d’Abraham (Maison du Patrimoine de Remoray, visite sur demande ou à l’occasion des Journées du Patrimoine).

Apprécier la visite des simples dans le jardin de curé attenant.

Et forcément se retrouver au Musée du Temps, le temps d’une exposition…

Au royaume des pandas roux

Nous sommes allés au Parc Animalier de Sainte-Croix en Moselle pour les voir et nous les avons vu…

Eux, et d’autres aussi. Seul le raton laveur est resté caché dans sa cabane de trappeur…

Les loups, très rapides, sont impressionnants.

Il aurait fallu bien plus d’une journée pour faire le tour du parc…

Parc Animalier de Sainte-Croix, 57 810 Rhodes, Réserve Biosphère de l’UNESCO.

Juillet en pluie et en vert…

Au jardin, la pelouse n’a jamais été aussi verte.

La pluie fait le bonheur de l’arbre à papillon et des hortensias.

Les plantes envahissent les trottoirs du quartier.

Les moissons ont tout de même commencé.

A la source de la Loue, les chamois nous observent.

Dans le Haut, on prend « le temps de vivre » sous l’oeil de « la girafe » du lac Saint-Point.