Juliette Roche, la méconnue

Cette artiste du début du XXe siècle mêle dans son oeuvre de multiples influences. Elève des peintres Nabis, Maurice Denis et Paul Sérusier, elle se tourne ensuite vers le cubisme avec le thème des masques. Après-guerre, elle se lance dans une série de portraits.

Sur les Ramblas à Barcelone, 1916

Cet été, au musée de Besançon, près d’une centaine de ses oeuvres retraçant son parcours artistique sont exposées, provenant pour la plupart de la Fondation Albert Gleizes.

On reconnait son style à ses personnages très élancés et fluides représentés dans des scènes de divertissements : jardin public, piscine, patinoire, terrasse de café… Et à sa touche en relief très particulière.

Autoportrait, 1925

Juliette Roche, l’insolite, 1884-1980, Musée des Beaux-Arts & d’Archéologie de Besançon, jusqu’au 19 septembre 2021.

En 2022, l’exposition sera présentée aux Sables-d’Olonne et à Saint-Rémy-de-Provence.